18 minutes pour découvrir la pédagogie Waldorf !

Waldorf 100 The Film

Waldorf 100 Der Film

 

 

 

 

Jardin d'enfants : La Marelle

 

Notre jardin d’enfants "la Marelle" ouvert en 1987 à Sion, offre en toute modestie, mais avec conviction,

les valeurs spécifiques de la pédagogie Waldorf aux enfants de 18 mois à 6 ans, ainsi que la

possibilité de se développer dans le respect de leurs besoins, respect des rythmes et des capacités

de chacun, sans concurrence, ni compétition.

Un accent particulier est mis, dès le plus jeune âge, sur l’intégration de la persévérance, sur l’effort 

des forces de volonté, sur la construction de la confiance et sur le "sens du mouvement". 

Le tout est couronné par le beau : la créativité, l’imaginaire et les histoires font partie intégrante

de notre quotidien.

Les familles choisissent en général notre école pour la pédagogie qui y est pratiquée, elles sont

domiciliées dans le Valais central, leur nombre oscille entre 15 à 20 pour le groupe des grands,

10 à 15 pour les petits, par année. L’école est entièrement à la charge des parents et est supportée

par des actions ponctuelles (Bazar, vente de saumon/agrumes).

 

Donner envie à l’enfant d’aller à l’école !

 

A La Marelle, les enfants abordent de manière physique et rythmique les notions de pré-calcul,

de pré-écriture. Cela ne se travaille pas au moyen de fiches et autre matériel préscolaire classique,

mais à travers les nombreuses activités artistiques, manuelles, l’apport spécifique au développement

psycho-social, les sens de base ou corporels, les jeux libres ou les constructions spontanées.

La forêt et la nature sont une source inépuisable, des alliés incontournables des écoles Waldorf,

offrant aussi bien des connaissances cognitives, écologiques, botaniques (études des arbres, fleurs,

faune, oiseaux, insectes, etc.) que des connaissances corporelles et physiques : être bien dans

son corps favorise un bon apprentissage intellectuel.

Sans relâche les enfants courent sur des terrains en milieu forestier, grimpent et sautent sur des rochers,

dévalent des pentes ou grimpent sur des collines, grimpent aux arbres, construisent des digues ou

des murs le long des bisses, dans la rivière…

La pédagogie Waldorf nous a transmis ses nombreuses observations sur les besoins de l’enfant

en tant qu’être humain et surtout il nous a appris à regarder, à comprendre: Qui est l’enfant ?

 

 

 

Toutes ces personnalités ont eu une scolarité Waldorf... impressionnant !

 

 

 

 

 

A La Marelle, on privilégie :

  • Les jeux libres (sensorialité, stimulation et initiative personnelle à partir de l’imitation)
  • Les jardinières visent un équilibre entre les temps de jeu libre et les activités dirigées ou artistiques
  • La sensibilisation aux tâches de la vie quotidienne
  • Les promenades et les jeux extérieurs suivent le rythme naturel des saisons
  • Les activités quotidiennes sont ponctuées par le rythme des fêtes saisonnières

 

 

 

Crèche - Groupe des Petits

 

A la crèche, dans un premier temps, tout est mis en place pour que le petit puisse bien vivre la séparation

d'avec un milieu familial connu. Une personne aimante et bienveillante l’accueille dans un espace protégé,

meublé avec goût, créativité et douceur.

 

Les enfants de 18 mois à 4 ans environ, trouvent à La Marelle des activités propres au stade de leur

développement: période d’opposition, du "non", émergeance/naissance du MOI/JE, début de la maîtrise

du geste impulsif, propreté, langage, découverte du monde extérieur, sociabilité consciente, connaissance

de son corps, écoute…

 

 

Jardin d'enfants - Ecole Enfantine 1-2H

 

Au jardin d’enfants, dans un lieu où les meubles sont choisis et disposés avec attention et créativité,

où il y a encore une ambiance de protection, l’espace s’ouvre pour que les enfants, plus grands,

puissent aisément excercer le sens du mouvement, s’adonner aux explorations naturellement,

non dirigées, y accomplir toutes les activités proposées, en accord avec les observations de la pédagogie Waldorf.

 

Aussi, les enseignants en plus de connaître les nombreux stades du développement psychique et

physique de chaque âge, doivent être familiarisés avec le développement des organes internes :

 

L’enfant de 4 ans, qui vit un travail intense au niveau des poumons et de la circulation sanguine,

aura besoin d’activités qui représentent une suite, un continu de ce travail interne.

Tout comme la respiration: expirations et inspirations les activités seront rythmiques et rythmées,

accomplies à l’extérieur et à l’intérieur.

L’activité du coeur suggère un mouvement circulaire, en "8", d’où les rondes adéquates qui favorisent

ce mouvement typique. Les histoires qui transmettent la langue française et la poésie, qui parlent

de partage, de fraternité.

 

L’enfant de 5 ans vit une période de vérification: on peut passer en revue toutes les étapes, toutes les

acquisitions. Il dessine, construit de manière consciente sa vérticalité, la représentation de l’être humain

se retrouve dans tous ses dessins, jeux, constructions.

Bientôt il dessine son futur changement de dents, le squelette qui durcit. Il explore le temps et l’espace,

il a besoin de place ! C’est l’âge magique (si bien décrit par J. Piaget) chaque objet a une âme et

devient vivant. Toutes les activités de l’enfant de 5 ans sont animées, vivantes, mouvantes, créatives !

 

L’enfant de 6 ans est aux prises avec un travail intense de son métabolisme: tout comme la nourriture

qui arrive dans l’estomac doit être transformée, digérée, assimilée pour qu’elle nourrisse l’individu, les

activités liées à cette période doivent être vécues, souvent intensément et avec un grand sérieux,

pour être ensuite détruites.

 

L’enfant recommencera ses jeux, ses constructions de nombreuses fois. Le pédagogue doit veiller d’apporter

à l’enfant sa juste "nourriture".

Sans vraiment nommer l’enseignement donné comme étant préscolaire, il l’est pourtant sous de nombreux

aspects, en effet on y trouve tous les apprentissages nécessaires à l’entrée en 1ère primaire (3H),

ainsi que l’exercice de la psycho-motricité fine, le sens artistique sous diverses formes,

l’épanouissement de sa personnalité, la confiance en lui-même.

 

De plus l’enfant est quotidiennement confronté au respect des êtres humains et des objets qui l’entourent.